liberté égalité fraternité #JeSuisCharlie

liberté égalité fraternité #JeSuisCharlie

« Je suis Charlie » a retenti en nous tous ce mercredi 7 janvier 2015 en apprenant l’assassinat des dessinateurs de la rédaction de Charlie Hebdo. Nous sommes Charlie pour tous ceux qui sont morts à cette date et les jours suivants, en n’oubliant personne !

charlie

J’ai mis du temps à écrire cet article. Beaucoup ont réagi à chaud, j’aurais pu aussi. Mais il me fallait prendre du recul, j’étais sous le choc. J’ai pleuré pour ces gens que je ne connaissais pas. Pas tellement pour eux finalement mais plus pour le symbole de cette attaque. Des gens peuvent tuer pour ça, parce que quelqu’un a donné son avis, parce qu’ils n’étaient pas d’accord, parce qu’ils ont caricaturé le « prophète ». Je ne comprenais pas, non je suis incapable de comprendre ça. Le choc passé, la vie continue avec ses rires, ses sourires et ses soucis, mais il ne faut pas oublier.drew

En France, nous sommes un pays laïque. Et j’aime ça. Nous ne sommes pas jugés pour nos croyances, vous pouvez bien aller prier qui vous voulez. Vous pouvez manger du porc si vous voulez, manger cacher ou ce que vous voulez… Dans notre pays, dans notre monde, nous pouvons dire, écrire, lire et dessiner ce qu’il nous plait. Si cela dérange quelqu’un, il n’est pas obligé de lire, de voir, d’écouter ce qui ne lui plait pas. C’est la base pour pouvoir vivre ensemble. C’est le respect de chacun, de nos différences.charb

Réponse à Jeannette Bouchrab

La France n’est pas hypocrite comme l’a dit la compagne de Charb, mais naïve, nous vivions dans notre bulle. Je comprend sa réaction, je ne peux imaginer sa peine et sa révolte, comme toutes les familles et proches des personnes décédées ces jours-ci.

J’avoue, je ne savais pas ce qui se passait. J’ai toujours été une autruche face à l’actualité. Je ne voulais souvent pas entendre, les nouvelles qui ne me plaisent pas. Je fermais les yeux, les écoutilles, pour toujours trouver la vie belle et merveilleuse. Marre d’entendre les faits divers à la télé, les démagos, les homophobes, les racistes, les anti-sémites, les extrémistes…

Mais, je me suis réveillée. Je suis sortie de ma bulle, de mon confortable cocon face à l’inconcevable. Le fondement de notre pays, ce qu’il fait qu’il est le plus beau risque de s’éteindre. Sa devise « liberté, égalité, fraternité » a toujours eu un sens. Notre peuple, nos ancêtres, nos grand-pères, nos grand-mères se sont battus pour que nous vivions tous ensemble en paix avec le plus de liberté possible. J’ai toujours eu de l’admiration pour ma famille pour ça. Parce qu’ils se sont battu pour eux, pour nous !mort

Nous devons continuer cette lutte pour l’avenir, pour nos vieux jours et pour les enfants. Je viens d’apprendre qu’il ne faut pas s’endormir sur ces acquis, mais les défendre, coûte que coûte. Que ce soit contre les extrémistes, ou contre les politiques anti-libertaires, il est de notre devoir de nous révolter, de faire entendre notre voix !

libé

Je n’ai pas peur. Je n’ai jamais eu peur des fous, des paranos, des schizophrènes… Je n’ai pas besoin de kalachnikov. Je suis sûre que nous serons nombreux à les battre. Nous continuerons à aller aux urnes pour nos idées (et non voter pour des extrêmes), nous les critiquerons encore plus, nous rirons plus d’eux. Nous ne pouvons plus nous taire ! Nous ne pouvons pas accepter dans notre monde les personnes qui ont fait ça ou qui ont des idées similaires. La vie humaine est plus précieuse que tout ! Je précise, que nous ne faisons pas d’amalgame, nous ne l’avons jamais fait.

scierie

Ma vision

Je n’ai jamais lu Charlie Hebdo. Je serais comme des milliers de « bouffons » à l’acheter pour la première fois mercredi prochain.

crayon

Je suis triste de ces disparitions. Je suis même déçue que ces extrémistes ne soient pas en vie pour connaître leur histoire. Enfin, on en aurait certainement rien su. Bref, des morts pour rien… Car pour moi, Allah, Dieu et les autres n’existent pas ! La religion aujourd’hui devrait rester dans la sphère familiale. Une culture de paix et d’amour à inculquer aux enfants. Ce sont des pères noëls, ni plus, ni moins. Des gens ont donc été tués pour des idéaux qui n’existent pas. Des idéaux d’un autre siècle. Et, ça me laisse perplexe…

neel

Ce sont certainement juste des gars qui cherchaient un sens à leur vie, des ignorants, des incultes, des branleurs de première zone. Comme il a été facile de se retourner dans la religion pour remplir leur vie, plutôt que de chercher à faire des choses utiles… Vouloir se sentir supérieurs aux autres, croire qu’ils détiennent la vérité, tuer des civils avec des armes de guerre… Quelle bande de cons ! Malheureusement, il y en a tellement de petits malfrats à l’esprit étriqué, de familles perdues aveuglément dans la religion… Ce ne seront pas les derniers à venir essayer de nous asservir.

kouachi

Ces extrémistes ont des idées malsaines et sacrément sadique : la perversité d’avoir des vierges après la mort, la cruauté de lapider les femmes… Je voudrais aussi adresser des questions à leurs femmes qui portent la burka. Celles qui salissent la mémoire des femmes qui se sont battues dans notre pays pour la liberté et pour leurs droits. Celles qui acceptent de s’effacer, qui se cachent… Acceptent-elles aussi que leur homme, leur mari, leurs enfants, leurs parents soient des terroristes ?

J’aimerais connaître le remède miracle pour les faire revenir à la raison, pour qu’à l’avenir, nous n’en croisions plus. Il n’existe pas, mais il y a des pistes. L’éducation en premier !

ducon

Malgré tout, je me battrais aussi pour que les politiques tout en donnant des moyens supplémentaires à nos forces de l’ordre, ne mettent pas en place des lois anti-libertaires. Il en est bien assez de ces radars sur la route qui nous prennent pour des robots. Nous sommes vivants, nous sommes des êtres humains, nous sommes conscients de nos défauts et être traqués au moindre petit défaut n’a jamais fait de nous de meilleurs citoyens ! Je parle de ce qui peut paraître futile pour réaliser que cela commence par peu, mais jusqu’où nous emmènera-t-on ?

Comment un enfant peut dire « c’est bien fait pour eux » ?

Cher parent de ses enfants, ne leur avez-vous pas expliqué que chacun à le droit de s’exprimer et que tuer est mal ? Que le prophète a été caricaturé, mais qu’on a le droit chez nous de le dessiner, que le vie humaine est importante, qu’il est interdit de tuer… Il est peut-être temps de relire la déclaration universelle des droits de l’homme.

dessin

Cher ministre de l’éducation, professeurs… n’apprend-on pas aux enfants à réfléchir, à avoir son propre avis avec les valeurs de notre pays ?je suis charlie 1Même si un enfant dit qu’il s’en fout qu’il ne les connaissait pas, leur ouvrez-vous les yeux sur le symbole de cette attaque ?

Ces enfants ont-ils seulement idée de nos valeurs ? Que nos familles se sont battues pour leur droit ? Que nous avons déjà été en guerre ?

Quand  j’étais petite, on ironisait les gens trop influençables en leur disant : « et si il te demande de sauter d’un pont, tu y va ? »… Maintenant ces gens influençables écoutent des personnes qui leur demandent de mourir en martyrs. Ils sont vraiment cons ou bien ?

L’esprit de Charlie Hebdo

Je le disais plus haut, je ne lisais pas Charlie Hebdo. Je ne lisais pas de journaux d’actualité. Au plus on m’en parle, au plus je suis curieuse, ils m’intriguent. Qu’écrivaient-ils ? Qui étaient-ils ? Que faisaient-ils ?

Je suis admirative des choses qu’on m’apprend sur eux. ils disaient vraiment ces choses là ? Ils étaient vraiment libres ? Je me surprend à être surprise de ce qui devrait être normal dans notre pays.

J’ai donc lu pour la première fois Charlie Hebdo, Charia hebdo. J’ai rigolé, je n’ai pas ri à tout. Mais peu importe, je dois leur dire « bravo » maintenant qu’il est trop tard…

J’espère que cet esprit n’est pas mort. Je fais un appel à tous les éditeurs. Je veux connaitre ça. Dites-moi que ce n’est pas trop tard. Dites-moi que vous partagez VOS idées. Peut-être pas les mêmes que Charlie certainement, mais faites-le avec votre cœur. Montrez-moi qu’on est libre ! je suis charlie

Comment agir ?

Après le choc, je me demande comme beaucoup, comment agir ? Comment changer les choses ?Comment garder cette union vive et active ?

Je pense qu’il est important que les journalistes fassent plus de titres sur la réussite policière. Nous avons appris que des attentats ont été déjoués. J’aurais voulu en avoir plus conscience, sans passer dans la psychose. Un juste milieu est à trouver…

En nous mobilisant aux urnes pour faire un bouclier aux extrémistes.

Rester tolérant avec les différentes cultures qui nous entourent, pour vivre ensemble, rire ensemble…

Ne pas oublier de garder notre générosité, la tolérance et de partager de l’amour autour de vous.

amour

En nous engageant de diverses manières. A chacun sa manière. Elle n’est pas simple à trouver, si vous avez des pistes, partagez-les !

Merci

Je parais certainement bien banale en remerciant ce jour les forces de police, le GIGN, le GIPN… Merci !

Merci à la France et aux français pour ces rassemblements, pour cet élan d’espoir.

Merci à ceux qui m’ont fait rire pendant ce terrible moment avec les dessins que j’ai recueilli sur facebook (dont beaucoup figurent sur cet article)

Ecrit par Sandrine

Passionnée par les voyages, le sport et mes chiens. J'écris aussi sur les livres et pleins d'autres trucs sympas. J'aime les sorties, les rencontres, bref la vie... et les talons. Je blogue aussi un peu sur blogosports.com Mon plus grand rêve est de faire le tour du monde.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *